Maîtriser la prise de parole en public

Maîtriser la prise de parole en public pour réussir dans le domaine professionnel

Dans le domaine professionnel, on doit se retrouver tôt ou tard devant un grand public pour prendre la parole. Prendre la parole et parler en public consiste à venir devant tout le monde et dire ce que l’on a à dire. Bien sûr, il n’y a rien de plus difficile que cela. Cependant, cela peut être une chose fantastique où on peut prendre du plaisir quand on maîtrise les différents éléments qui la composent. Voici quelques tuyaux pour maîtriser la prise de parole en public.

Bien gérer le regard et la posture

Maitriser la prise de parole passe par la maîtrise du regard. Ce dernier permet de maintenir son auditoire en alerte et de s’appuyer sur lui. En effet, grâce au regard, on peut voir les réactions du public et on peut les utiliser. Autrement dit, il permet de faire des pauses et de se détacher de ses notes. D’ailleurs, il faut surtout éviter de se concentrer sur un point ou une personne et regarder toujours au même endroit.

Cela peut donner aux autres l’impression d’assister à une conversation. Le mieux, c’est de trouver plusieurs points dans l’assemblée et de les regarder à tour de rôle. Un autre élément non-négligeable concerne la posture. La posture dans l’espace est vraiment importante, car quand on a peur, on peut souvent, involontairement, une posture complètement abattue ou avachie.

Toutefois, le fait de se redresser au niveau du corps et d’ouvrir complètement la poitrine permet de maîtriser la prise de parole en public. Pour adopter la bonne posture, il suffit de garder le corps souple. Ensuite, on se met face à l’auditoire en libérant ses membres et laisser son diaphragme libre. Le plus important est de ne pas être ni trop statique, ni trop agité.

Penser à bien respirer et à articuler

La respiration joue un rôle important quand on veut parler en public sans stress, et elle permet d’écouter l’autre lorsqu’il pose une question. Bien souvent, on inspire depuis le thorax, en ne remplissant pas beaucoup les poumons. Il s’agit de la respiration thoracique. Mais dans ce genre de situation, il faut une respiration profonde, qui est abdominale. Elle permet de tranquilliser le corps et d’être plus disponible au texte.

Un autre élément à faire attention quand on prend la parole en public est l’articulation. Parler trop vite est effectivement un défaut courant quand on n’est pas habitué à prendre la parole. C’est d’ailleurs une des premières choses qu’il faut s’appliquer à corriger, car un débit rapide entraîne une mauvaise articulation. En conséquence, le discours devient incompréhensible et le public se lasse très vite.

Créer un lien et susciter l’échange

Le lien primordial dans la prise de parole en public, car cette dernière a pour objectif de transmettre un message à l’autre. En créant du lien, on sait si l’autre a bien reçu le message ou non. Tout au long du discours, il est important de favoriser l’interactivité afin de maintenir le public à une écoute active. De plus, les moments d’échange permettent de contrôler l’assimilation du message.

D’ailleurs, pour susciter l’échange, on peut par exemple demander à une personne du public de tirer les conséquences du problème exposé. Ou encore de demander de justifier un point de vue quelconque. Pour terminer, dès qu’on rentre dans l’espace, il est important que le regard, la posture et la courtoisie fassent partie de la communication avec l’autre.