éducation en Afrique

Faire face à la révolution numérique dans l’éducation en Afrique

La révolution numérique est en marche. Elle envahit pratiquement tous les domaines de la vie quotidienne de l’homme moderne. L’Afrique ne peut y réchapper. Seulement des contraintes existent, spécifiques. Comment y faire face ?

Les obstacles du numérique dans l’éducation de base et secondaire en Afrique

Le premier obstacle est le bas niveau de scolarisation dans la plupart des pays africains. Ceci mis à part, il y a aussi le problème des écoles primaires situées dans des zones enclavées, dans les villages reculés. Il n’y a même pas d’électricité pour espérer y utiliser des matériels informatiques. De plus il y a un fort taux d’abandon scolaire.

Une manière d’y faire face est l’exploitation adéquate des réseaux de téléphonie mobile. Cela permet de passer des programmes éducatifs pour les enfants de l’enseignement de base. Encore faut-il faire attention au programme d’apprentissage à vulgariser via la Technologie de l’Information et de la Communication en Education ou TICE. La question est : va-t-il convenir au contexte socioculturel de l’Afrique ? Quoique, mondialisation oblige, le numérique tend à renverser les frontières linguistiques et culturelles.

Le numérique au niveau de l’éducation supérieure et dans le monde du travail

Pour ce qui est des études supérieures, recourir à l’informatique est un passage obligé. Les enseignements en salle ne suffisent plus pour l’acquisition du savoir. La préparation d’un mémoire ou d’une thèse ne se fait plus dans une bibliothèque physique, mais sur internet.

Pour ceux qui ont fini leurs études et sont déjà intégrés au monde du travail, rien n’interdit d’élargir ses connaissances et ses compétences. Le numérique s’y prête à la perfection. L’auto-apprentissage est offert à tous ceux que cela intéresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *